Les apnées du sommeil chez l’enfant

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est un trouble respiratoire nocturne dont les conséquences cardiovasculaires, cognitives et psychologiques sont majeures en termes de santé publique chez l’adulte.

Le SAOS touche 2 à 5 % de la population, mais ces chiffres sont probablement largement sous-évalués (1). Son dépistage dès le plus jeune âge, chez l’enfant, permettrait d’en diminuer la prévalence chez l’adulte.

Chez l’enfant, la prévalence estimée du SAOS est de 2% chez les 2-5 ans (2) qui est due, dans ¾ des cas, à une obstruction des voies aériennces supérieures (VAS) associant, le plus souvent, une hypertrophie des amydgales et/ou des végétations adénoïdes. Peuvent aussi y contribuer une hypomaxillie ou d’autres malformations maxillaires. Pour ces raisons, le dentiste et/ou l’orthodontiste peuvent non seulement contribuer au diagnostic du SAOS, mais aussi jouer un rôle significatif dans son approche thérapeutique. Une prise en charge pluridisciplinaire précoce, entre médecins du sommeil, ORL, dentiste et orthodontiste, est nécessaire afin de traiter efficacement le SAOS chez l’enfant permettant ainsi de réduire la prévalence chez l’adulte.

(1) Rapport sur Le thème du sommeil. Paris : Ministère de la santé et des solidarités ; 2006.
(2) Lumeng JC, Chervin RD. « Epidemiology of pediatric obstructive sleep apnea. Proc Am Thorac Soc 2008 ; 5 : 242-52.

Confère article publié dans l’Information Dentaire